Prim’Holstein 80 forme ses membres au clippage

Le 12 mars dernier, l’Association des éleveurs Prim’Holstein de la Somme a donné rendez-vous à ses adhérents dans l’élevage du Lycée Agricole du Paraclet, pour une formation au clippage des vaches laitières.

Le clippage : une technique désormais incontournable sur les concours.

  Cliquez sur l'image pour l'agrandir
 
Grâce à l’accueil que leur avait réservé le Lycée, une quinzaine d’éleveurs se sont retrouvés dans une excellente ambiance, preuve que cette initiative répondait à une réelle attente.
Le clippage est une technique qui vient du Canada, et qui sert à mettre en valeur les animaux destinés à concourir. Concrètement, l’animal est entièrement tondu ras « de la tête aux pattes », et tout l’art du clippeur va d’abord consister à ne laisser apparaître aucune trace visible de son intervention, qui doit être parfaitement régulière.


Pour y parvenir, un des secrets de la réussite consiste à procéder, avant le clippage proprement dit, à un nettoyage du pelage de l’animal à l’aide d’un savon adapté.

Mais le plus délicat reste le traitement de la ligne de dos, où le fait de tondre les poils plus ou moins ras va permettre de rattraper les imperfections de l’animal, l’objectif étant d’obtenir une ligne de dos la plus rectiligne possible. De même, il est possible en travaillant la tonte des poils du ventre de faire gagner à l’animal de la profondeur, si nécessaire.

Grâce à l’appui de Gènes Diffusion, une démonstration réalisée par des « Pro »

La formation a pu être réalisée grâce à l’implication de Claude Richer de Gènes Diffusion et de Jean-François Nys, un jeune éleveur du Nord régulièrement employé par Gènes Diffusion pour réaliser des clippages lors de concours d’animaux et autres manifestations de haut niveau.

Après un repas pris en commun au Lycée en compagnie des éleveurs, Jean-François Nys s’est appliqué, avec dextérité et souci de transmettre son savoir-faire, à clipper entièrement une génisse de l’élevage du Paraclet, en expliquant au fur et à mesure sa technique et le bon usage des différents matériels nécessaires : grosse tondeuse, tondeuse plus fine pour les parties plus délicates (pattes, oreilles), brosse et sèche-cheveux pour travailler correctement la ligne de dos… sans oublier un gel spécial à pulvériser pour fixer le résultat.

Au fur et à mesure de l’avancée du travail, la génisse apprêtée s’est transformée sous les yeux des éleveurs attentifs, qui ont pu constater que la technique bien maîtrisée permettait effectivement d’embellir l’animal et d’atténuer significativement les principaux défauts.

Lors de la deuxième partie de la formation, les éleveurs présents ont pu s’exercer à leur tour sur une autre génisse… et mesurer qu’il n’est pas si simple d’obtenir du premier coup un résultat complètement satisfaisant !

Source : Isabelle Holvoet, ELC 3

 

 

Lire actu Lire les dernières actualités

Réagir à cette actualité

 

INDEX

Holstein et Charolais