RENDEZ-VOUS ALLAITANTS : le choix d'une génétique adaptée

Pour la 2ème année consécutive, le CIA Gènes Diffusion organisait ses "rendez-vous allaitants", qui se sont tenus du 10 au 23 juin. L’impression qui ressort de ces différentes rencontres vient renforcer l’idée que ces réunions de bout d’étables répondent à un besoin important du terrain.

Quand arrive le mois de juin, parcourir la région pour aller à la rencontre des éleveurs allaitants de la zone Gènes Diffusion devient, désormais, une étape essentielle dans l’emploi du temps d’Eric FRANCOIS, responsable marché allaitant du CIA Gènes Diffusion. Cette année encore, de nombreux éleveurs se sont déplacés pour assister à ces rassemblements qui sont là, avant tout, pour confronter les différentes méthodes de conduite d’élevage.

Au programme de cette année : des élevages de Charolaises mais également de Limousines, Blondes d’Aquitaine et de Salers qui ont permis de mettre en avant la diversité du monde allaitant. Tous les éleveurs étaient invités à participer à ces rencontres génératrices de débats engagés. En effet, chaque élevage ayant ses spécificités, les méthodes ne sont jamais les mêmes.

Et c’est, précisément, sur ces différences de méthodes et de points de vue qu’Eric FRANCOIS a voulu mettre l’accent dans ses propos. « L’éleveur doit gérer son troupeau en fonction de ses propres objectifs, et non ceux du voisin ! Il ne sert à rien d’utiliser un taureau garantissant des bons taurillons quand on est simple naisseur » précise le responsable allaitant.

Pour le prouver, des exercices, ont été organisées dans chaque élevage autour des animaux, permettant ainsi de tester et faire prendre conscience aux participants qu’il n’y a pas de mauvais point de vue tant que chaque individu sait justifier ses choix en fonction de ses propres intérêts et objectifs.

Chaque éleveur doit donc déterminer ses priorités, ce qu’il veut faire de son troupeau. « Le conseil d’accouplement devrait toujours commencer, en réalité, autour d’une tasse de café ! » plaisante Eric FRANCOIS. « Au-delà du côté anecdotique, le café symbolise la discussion. Il faut échanger sur les orientations que l’on souhaite donner à son troupeau en fonction de ses intérêts et du milieu. Et pour cela, une mise au point est nécessaire » indique t-il. Une fois les cibles déterminées, c’est au tour de la génétique d’intervenir au travers, notamment, des index qui viennent apporter des réponses fiables aux problématiques soulevées précédemment…à condition d’être bien utilisés.

Même si certains propos ont pu paraitre comme de l’évidence pour certains éleveurs, les exercices d’analyse et les échanges ont permis une interactivité toujours appréciée. Et c’est bien pour cette raison que plus de 200 personnes se sont inscrites à ces rencontres sur les 11 demi-journées organisées. Preuve que la région Nord Pas-de-Calais-Picardie est une zone avec un vivier d’éleveurs allaitants toujours prêts à évoluer…

 

 

Lire actu Lire les dernières actualités

Réagir à cette actualité

 

INDEX

Holstein et Charolais