Race normande : une journée génétique en Nord-Picardie

Afin de faire découvrir ou redécouvrir à une cinquantaine d’éleveurs de la Somme et de la Seine-Maritime les atouts de la race normande et le schéma normand Gènes Diffusion, une journée génétique a été organisée, le 30 octobre, dans un des premiers élevages engagés dans la Charte Gènes Diffusion.

Il s’agit du GAEC du Pré Normand (élevage Grocol) à Rambures (80) qui réalise 5 à 8 transplantations embryonnaires par an. “En organisant une rencontre en région Nord-Picardie, nous souhaitons mobiliser tous les éleveurs normands du territoire dans un projet global conduit autour de la race dans le cadre de l’union de coopératives Gènes Diffusion”, explique Jérôme BOCQUET, responsable du programme Normand Gènes Diffusion.

Ce sont au total 24 femelles de l’élevage Grocol qui ont été présentées lors de cette journée. Parmi elles :

  • Jaguar (Galbraith/Primate), souche maternelle du taureau DRIVER
  • Frontière (Uvray/Manizalès), mère du taureau JASMIN à 166 d’ISU qui fait partie des huit premiers taureaux au catalogue normand Gènes Diffusion
  • Iberis (Falbert/Saintyorre), une primipare à 176 d’ISU tout récemment acquise.

Le GAEC du Pré Normand en chiffres

SAU : 200 hectares

Troupeau laitier de 90 vaches laitières :

  • 600 000 litres de lait à produire
  • Sur la campagne du 01/04/2014 au 31/03/2015 :
    • 8 040 kg de lait standard avec 40,8 TB et 34,6 TP
    • pic de lactation des vaches : 35,6 kg
    • pic de lactation des génisses : 27,5 kg
    • 202 000 cellules/ml
  • Coût alimentaire
    • d'avril à septembre de 107 euros/1000 litres
    • d’octobre à mars de 120 euros/1000 litres
  • Plus value de 20 000 euros sur la production laitière annuelle grâce à valorisation de la matière utile et de la qualité
  • Poids de carcasses des réformes: 380 kg avec un prix des réformes à 3,42 euros

Réagir à cette actualité