Dossiers Techniques

Les constats de gestation

Le constat de gestation est devenu primordial dans un élevage bovinEn élevage bovin, il est primordial d'identifier très rapidement les femelles non-gestantes. En effet, la connaissance des non-gestations favorise la prise de décisions et permet d'optimiser l'organisation du travail et la gestion du quota laitier.

D'une manière générale, le recours aux constats de gestation présente plusieurs intérêts : éviter les décalages importants dans les dates de vêlage, limiter les pertes liées au retard de fécondation, permettre de remettre rapidement les non-gestantes à la reproduction, gérer les réformes et les achats éventuels,…

En matière de constat de gestation, on distingue 3 techniques principales : la fouille (ou palpation transrectale), le dosage de protéine embryonnaire et l'échographie. Chacune de ces solutions présente ses avantages et ses inconvénients ; il appartient donc à chacun de recourir à la technique adaptée à son élevage.

Le DIAG 2000

Une analyse par dosage de protéine

Le DIAG 2000 consiste à mettre en valeur la protéine PAG émise par l'embryon dans le sang de la mère.Ce constat de gestation est basé sur la mise en évidence de la P.A.G., une protéine émise par l'embryon, et dont la présence est détectable dans le sang de la mère. Pour le réaliser, il suffit d'effectuer un prélèvement sanguin de la vache à contrôler. L'échantillon est analysé au laboratoire de la coopérative et les résultats sont disponibles sous 48 h, par courrier, fax ou dans l'Espace Adhérent en cliquant ici.

Le DIAG 2000 se pratique à partir de 30 jours après l'IA. Pour les vaches, il faudra compter 100 jours après le vêlage car la protéine présente une persistance post-vêlage. Ce type de diagnostic se caractérise par un haut niveau de fiabilité avec 99 % sur les tests négatifs et 92 % sur les tests positifs.

Particularité du système, différentes analyses complémentaires peuvent être réalisées : dosage d'haptoglobine, recherche de néosporose, …. Celles-ci peuvent apporter à l'éleveur des indications précieuses sur d'éventuelles mesures sanitaires à envisager dans son élevage.

CIA GENES DIFFUSION Fiabilité des résultats
CIA GENES DIFFUSION Réponse non immédiate

 

Le Palper

La technique manuelle

Le palper consiste à une palpation de l'utérus de la vacheQuelle que soit l'appellation (palper, fouille ou encore palpation transrectale), il n'existe qu'une seule technique, qui consiste à pratiquer une palpation de l'utérus de la vache au travers de la paroi du rectum afin de constater d'éventuelles modifications pouvant caractériser une gestation.

Le palper se pratique à partir de 60 jours, selon la compétence du technicien. Cette technique offre une très bonne fiabilité, variable toutefois selon le nombre de jours entre l'insémination et le constat de gestation. Il peut se pratiquer en complément de constats plus précoces pour confirmer les gestations.

CIA GENES DIFFUSION Simplicité et rapidité
CIA GENES DIFFUSION Interprétation plus difficile sur multipares

 

L'échographie

La technique de référence

L'échographie est la technique de référence pour la constation de gestation.Praticable 30 à 35 jours après l'insémination, l'échographie connaît un développement important depuis quelques années. Cette technique présente en effet plusieurs avantages, qui expliquent son essor actuel :

  • Faire le point à date fixe sur les confirmations de gestation de tout ou partie du troupeau.
  • Estimer la date de reproduction, et donc la date de vêlage, pour les vaches et génisses constatées gestantes.
  • Identifier la présence éventuelle de jumeaux.
  • Visualiser le résultat directement sur l'écran de l'échographe.

Par ailleurs, au cas où un nombre important d'animaux seraient déclarés non gestants, il est alors envisageable de mettre en place, très rapidement, un plan correctif par synchronisation des chaleurs, évitant ainsi d'avoir des animaux avec un vêlage trop décalé du reste du troupeau.

Compte tenu de la logistique à mettre en œuvre, le recours à l'échographie concerne plutôt les troupeaux à grand effectif. Il est également primordial de disposer d'un bon système de contention, pour garantir des conditions de travail idéales et obtenir une fiabilité maximale des résultats.

CIA GENES DIFFUSION Possibilité de datation du foetus et de détection des jumeaux
CIA GENES DIFFUSION Logistique importante nécessitant un minimum d'animaux à contrôler

 

Confirmer les gestations et planifier les vêlages

 

Installé en 1988 à Hornoy le Bourg (80), Frédéric CALLENS a choisi, quelques années après son installation, d'orienter son élevage en race Blonde d'Aquitaine. Tout au long de ces 13 années d'absorption, le troupeau s'est développé progressivement pour compter aujourd'hui 55 vaches en système naisseur-engraisseur.

Frédéric CALLENS (à g.)Au fur et à mesure du développement du cheptel, la gestion de la reproduction a évolué au sein de l'élevage. Jusqu'en 2004, l'insémination était réservée aux génisses puis, petit à petit, aux meilleures des vaches adultes, pour en arriver aujourd'hui à environ 80 % des femelles du troupeau. Malgré tout, 6 semaines après l'insémination, le taureau de rattrapage passe dans les lots par sécurité, mais aussi pour palier le manque de temps disponible pour la surveillance des chaleurs.

Le développement de l'IA s'est accompagné de celui des constats de gestation. Après avoir eu recours au DIAG, Frédéric CALLENS a opté pour l'échographie. A partir de cette année, toutes les femelles seront donc échographiées vers la fin du mois de mars, avant la mise à l'herbe prévue à la mi-avril.

L'élevage de Frédéric CALLENS

Pour l'éleveur, l'objectif est double. Bien évidemment, il s'agit tout d'abord de s'assurer des gestations, mais aussi de distinguer les femelles qui auraient été éventuellement rattrapées par le taureau de celles fécondées suite à l'insémination. La différence de stade de gestation permet de les identifier facilement et de planifier les périodes de vêlage.

L'avis de l'éleveur

"J'ai choisi l'échographie car cela me permet de contrôler l'ensemble des femelles du troupeau en une seule fois. De plus, en comparant la date d'insémination et le stade de gestation, je peux facilement déterminer quelles sont les femelles qui ont été rattrapées par le taureau et, de ce fait, avoir une estimation des dates de vêlages. Cela me permet ainsi de planifier leur retour à l'étable"

DIAG 2000 

Consultez vos
résultats dans la rubrique
"Espace Adhérent"

 

Voir mes résultats DIAG 2000

INDEX

Holstein et Charolais